Université de Strasbourg
Vous êtes ici :  Accueil   >   Formations   >   Masters   >   Sciences Analytiques pour les Bioindustries (SA-BI)

MASTER Chimie

Contenus et types d'enseignement

L’utilisation de méthodes pédagogiques innovantes basées sur des projets tuteurés, des enseignements dits d’ouverture et une part importante de travaux pratiques permettent à l’étudiant d’acquérir une grande autonomie dans ses apprentissages (apprendre en faisant). Le stage en laboratoire de recherche (ou en entreprise) de M2 permettra l'intégration de toutes les compétences développées au cours du cursus. Un accent particulier est mis sur l’enseignement de la langue disciplinaire, indispensable à tout scientifique, les cours de M2 étant intégralement dispensés en anglais.

Connaissances scientifiques à acquérir

Les connaissances et compétences acquises à l’issue du master Chimie permettront d’entamer une activité de recherche en préparant un doctorat ou de s’intégrer comme cadre dans le monde de l’entreprise. Elles se situent, grâce à une forte implication des laboratoires de recherche au plus près de l’état de l’art. La mise en place en M1 de deux troncs communs permet de garantir une acquisition des bases de connaissances et de compétences dans tous les domaines fondamentaux de la chimie moléculaire, supramoléculaire, physique, analytique et théorique. La diversification des modalités de formation est assurée via le projet tuteuré en laboratoire de recherche de M1 (3 mois) et le stage de M2 en laboratoire ou en entreprise (5 mois).Les différents parcours du master de Chimie permettent de fournir une formation scientifique de premier plan en chimie et de proposer des spécialisations dans tous les domaines pour lesquels l’expertise recherche de Strasbourg est reconnue au niveau international.

Compétences à acquérir

Les compétences à développer et à acquérir au cours de la formation sont les suivantes :
  • Maîtriser les connaissances de son domaine de spécialité
  • Acquérir les compétences expérimentales nécessaires à l’activité du laboratoire
  • Analyser, comprendre et mettre en oeuvre une méthodologie de recherche
  • Communiquer clairement et précisément, à l’écrit comme à l’oral en maîtrisant les outils actuels de la communication.
  • Maîtriser l’anglais dans un contexte professionnel
  • Maîtriser à un niveau « débutant » les compétences d’un cadre dans ce domaine d’activité
  • Relier des connaissances issues de domaines différents
  • Formuler un raisonnement rigoureux
  • Travailler en autonomie en établissant des priorités, en gérant son temps et s’autoévaluant
  • Rechercher et produire une note de synthèse à partir de documents bibliographiques
  • Évaluer la qualité (fiabilité et validité) de l’information et de ses sources.
Au cours de la deuxième année, le niveau de maîtrise de ces compétences permet une prise d’autonomie amenant l’étudiant à conduire son projet pour lequel il est capable :
  • de faire l’état des lieux, de manière synthétique, d’un domaine de recherche ou d’activité
  • de poser et analyser une problématique scientifique
  • d’identifier et mettre en oeuvre les différentes étapes de sa résolution
  • de s’intégrer et contribuer à un collectif de travail
  • d’identifier les rôles, les missions et l’organisation d’un collectif de travail
  • de faire la synthèse de résultats acquis et de perspectives ouvertes
  • de présenter et justifier ses résultats et son activité
  • de dialoguer avec des partenaires ou spécialistes d’autres domaines

Ouverture internationale

De nombreuses possibilités de mobilité sont proposées à partir du L2, en Europe et hors Europe, comme par exemple : Allemagne (Aix-la Chapelle, Berlin, Freiburg, Heidelberg, Karlsruhe, Nuremberg), Espagne (Barcelone, Saint Jacques de Compostelle, Valence), Pays-bas (Gröningen, Leiden), Italie (Bologne, Camerino, Florence, Milan), Grèce (Rethymnon/Heraklion), Portugal (Coimbra, Lisbonne), Royaume-Uni (Cambridge, Manchester, Newcastle, York), Russie (Kazan, Moscou), Canada (Laval, Sherbrooke, Montréal, Québec à Montréal), États-Unis, Australie, Japon.
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Cette filière a pour objectif de former des spécialistes de l’analyse physico-chimique et biologique (conception, développement, validation de méthodes) avec des compétences métiers dans les secteurs de la chimie, de la pharmacie, des biotechnologies, de l’agro-alimentaire et de l’environnement. Cette formation en alternance et en apprentissage fonctionne sur deux années, avec un pourcentage important de présence en entreprise.

L'apprenti
  • Apprend un métier tout en suivant une formation universitaire diplômante.
  • Acquiert une véritable expérience professionnelle reconnue.
  • Perçoit une rémunération.
  • Bénéficie des mêmes droits que tout salarié.
Objectifs en termes de connaissances scientifiques
Cette formation a pour objectif de former des spécialistes en Sciences analytiques dans différents domaines. Les étudiants seront formés à la compréhension des principes et à la mise en œuvre des méthodes à la pointe des sciences analytiques. Ils maîtriseront l’ensemble de la démarche analytique, de la collecte des échantillons jusqu’au rapport de résultats.
Les connaissances scientifiques communes aux trois parcours sont les suivantes :
  • Chimie organique
  • Chimie inorganique
  • Spectroscopies
  • Electrochimie
  • Echantillonnage
  • Préparation des échantillons
  • Méthodes séparatives
  • Spectrométries de masse
  • Détermination structurale
  • Analyse de données / Chimiométrie
  • Validation de méthodes
Le parcours Bio-industrie – apprentissage apportera quant à lui de solides connaissances à l’interface chimie – biologie ce qui permettra la compréhension des procédés mis en œuvre dans les secteurs des biotechnologies et de l'environnement. Les connaissances théoriques et pratiques acquises à l’université seront mobilisées et valorisées au sein d’une entreprise durant t out le parcours de formation.

Compétences à acquérir

Le parcours (Bio-industrie – apprentissage) est une formation en apprentissage dès le M1 et apporte des compétences à l’interface chimie-biologie.
En plus d’apporter les compétences décrites précédemment pour la mention Chimie, la spécialité Sciences analytiques a pour objectif de former des cadres capables de gérer les différents aspects recherche/développement et/ou organisationnels d'un projet dans le champ d'action des sciences analytiques.
Les compétences techniques acquises dans cette spécialité sont principalement :
  • une maîtrise des techniques d'échantillonnage et de préparation des échantillons,
  • une maîtrise des techniques séparatives et de caractérisation moléculaire et supramoléculaire, appliquées à tous les types d'analytes (espèces organiques, espèces inorganiques, macromolécules, biomolécules, matériaux),
  • une maîtrise de la validation de méthodes et de la chimiométrie,
    une connaissance de la démarche qualité en labo d'analyse,
  • une aptitude à respecter les procédures, la législation et les normes de sécurité.
Ces compétences permettront aux diplômés de cette spécialité de planifier et de gérer l'ensemble d'un projet analytique que ce soit dans une structure académique ou industrielle.

Informations diverses

 
  • Contact relations entreprises: Paul NKENG

Contact

Marc De Tapia

Pierre-Antoine Bonnefont

Paul Nkeng

Pré-requis obligatoires

Public concerné et modalités de recrutement des étudiants
En M1 :
  • Licence Chimie
  • Licence Math-Physique-Chimie
  • Licence Chimie Biologie
  • Licence professionnelle axée sur la chimie
  • Diplômes étrangers équivalents à un M1 sous réserve de solides connaissances en chimie.


Procédure d'admission
  • Les pré-candidatures sont à faire via le site https://ecandidat.unistra.fr du 11 mars au 2 juin 2019
  • Afin d'optimiser la recherche d'entreprise d’accueil en apprentissage, les candidats sont également invités à prendre contact avec M. Nkeng ().
  • Les étudiants seront recrutés après examen de leur dossier par une commission pédagogique, et éventuellement un entretien. L'adéquation de leur projet professionnel avec la formation sera un élément déterminant dans leur recrutement.

Débouchés

Les débouchés attendus et observés dépendent fortement des spécialités du master. Tous les parcours (mis à part le parcours en alternance) préparent les étudiants à l’intégration dans de bonnes conditions au sein d’une école doctorale en France ou à l’étranger. L’objectif clairement affiché des parcours Chimie Moléculaire et Supramoléculaire (CMS), Chimie Physique et Matériaux (CPM), Chimie Moléculaire et Macromoléculaire (CMM, parcours UHA) et Chimie, Biologie et Médicament (CBM) ainsi que des parcours spécifiques EUR de la Chimie des Systèmes complexes (EUR CSC) et Biophysicochimie (BPC) est d’offrir une formation de haut niveau dans les domaines choisis afin que les étudiants puissent poursuivre en doctorat. Ayant vocation à permettre une sortie professionnalisante, le parcours Sciences Analytiques pour les bio-industries (SA-BI) en alternance et apprentissage prépare les étudiants à s’insérer dans les entreprises en tant que cadres en chimie analytique à la fin de leur master. De même, les parcours Sciences Analytiques (SA), Chimie Verte (CV) et Chémoinformatique (CI) préparent les étudiants à s’insérer dans la vie active en fin de M2. Ces formations, par leurs contenus, offrent également une formation de choix pour préparer un doctorat soit dans les laboratoires académiques soit en contact avec le milieu industriel. La formation a pour objectif de favoriser l’émergence de thèmes de recherche originaux, sur le plan de la recherche académique comme sur celui de la recherche industrielle. De fait, l’intégration professionnelle dans la recherche publique (enseignement supérieur, organismes publics) ou dans le secteur privé (recherche, recherche et développement dans les industries chimiques, biotechnologiques, pharmaceutiques et agrochimiques, start-up de biotechnologie comprise) sera encouragée et recherchée.

Poursuite d'étude

Débouchés possibles en termes d'insertion professionnelle
  • Métiers visés à l’issue du master : cadre au sein d'entreprises privées ou de structures académiques (établissement/organisme de recherche), de collectivités locales et territoriales, de bureaux d'études et d'ingénierie.
  • Secteurs :
    • Industrie chimique
    • Industrie pharmaceutique
    • Industrie cosmétique
    • Industrie biotechnologique
    • Industrie agroalimentaire
    • Industrie nucléaire
    • Police scientifique.
Poursuites d'études
préparation d’une thèse de doctorat dans le domaine des sciences analytiques.

Prévisions en terme de recrutement et débouchés professionnels pour la prochaine période
Les étudiants recrutés en M1 possèderont une formation scientifique de niveau Bac + 3 (licence de chimie, licence de biologie, licence professionnelle, etc). A l'issue de la formation, les diplômés pourront s'insérer dans le monde professionnel ou poursuivre leurs études par la préparation d'un doctorat en sciences analytiques.

Programme des enseignements

Sciences analytiques pour les bioindustries

Contact

Faculté de Chimie

1 RUE BLAISE PASCAL
67008 STRASBOURG
0368851672